La première étape à effectuer avant toute chose est de contrôler l’apparition d’un code défaut sur l’unité intérieure. Ce dernier se caractérise par le clignotement de l’une des led de l’unité, voire plusieurs d’entre elles, avec une fréquence de clignotement spécifique.

Si vous constatez un clignotement anormal, vous pouvez procéder à une remise à zéro du système, que l’on peut apparenter au fameux « reboot » d’un ordinateur.

Tout d’abord, il faut éteindre le climatiseur par l’intermédiaire de la télécommande, puis ensuite couper l’alimentation principale du système de climatisation en vous rendant au tableau électrique de votre habitation. Si dans ce dernier, le disjoncteur propre à la clim n’a pas été repéré, ou s’il est relié à plusieurs appareils, pensez à éteindre tout votre équipement sensible (BOX, TV, décodeur, ordinateur…) et coupez l’alimentation générale de votre habitat ou lancez vous dans le repérage des disjoncteurs. Patientez cinq minutes, et ne pas écourter ce temps, avant de pouvoir remettre sous tension l’installation, ceci est primordial pour effectuer un RESET complet des platines électroniques et des condensateurs.

Redémarrage de l’appareil pour vérification

Dès lors, vous pouvez réactiver la climatisation via la télécommande et patienter encore cinq minutes, laps de temps nécessaire pour que la sécurité du premier démarrage soit passée. Si, après ces manipulations, la climatisation clignote de nouveau, il sera nécessaire de faire appel à un professionnel qualifié qui effectuera des recherches plus concises sur le problème empêchant le démarrage de votre appareil. Fréquemment, les composants défectueux sont : les cartes électroniques, les moteurs de ventilateur, les sondes ou bobines de détendeurs.

Nous faisons référence dans ce cas précis à des pannes électroniques ;  si après le redémarrage de la pompe à chaleur sans code panne apparent, deux possibilités : soit la remise à zéro a pu porté ses fruits, ou quelquefois, le problème peut être amené à récidiver par la suite. En effet, les pannes de types frigorifique sont décelées à l’aide de capteurs qui, au bout d’un temps et des prises de relevés effectués, va affecter l’installation.

Mais évoquons maintenant « la fausse panne », celle qui vous évoque un dysfonctionnement de votre appareil ou pis encore sa non mise en route. Régulièrement, lorsque les unités tournent, mais que la chaleur ou le froid générés sont insuffisants ou inexistants, le problème n’entraîne pas encore une panne de l’installation ; cela s’explique principalement par un manque d’entretien des appareils, surtout du split intérieur (filtres engorgés de poussière, ne laissant pas la turbine aspirer l’air de la pièce et par conséquent, ne restituant aucun air ou du moins très peu ou encore, une turbine bouchée par des amas de poussières colmatés avec le temps et l’humidité).

Un bon entretien résout le problème instantanément, sachant qu’il faudra veiller par la suite à être attentif puisqu’une turbine encrassée se déséquilibre et fait forcer le moteur de ventilateur qui peut tout simplement « griller ».

Explications fournies gracieusement par Clim home service, installateur de climatisation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *